CRPM - CPMRThe Tenor
  NEWSLETTER - Août 2011 - DEUX COMMISSAIRES INTERVIENDRONT A L'ASSEMBLEE GENERALE D'AARHUS - WWW.CRPM.ORG The TENOR in English

Télécharger Le TENOR en PDF

 :: 

COMMISSIONS GEOGRAPHIQUES

Arc Atlantique
Balkans et Mer Noire
Iles
Interméditerranéenne
Mer Baltique
Mer du Nord

 
 ::  AGENDA (en anglais)

28-30 September 2011
39th CPMR General Assembly, Aarhus (DK)


13 - 15 September 2011
Conference on Adapting to Coastal Change: local perspectives, The Hague (NDL)


15 September 2011
Dynamisation of the local economies in the Mediterranean area, CoR, Brussels (BE)


15 September 2011
The CAP In The Context Of 2013: the Challenges Of Transition, IFRI, Brussels (BE)


12 - 15 September 2011
European Parliament Plenary Session, Strasbourg (FR)


5 October 2011
Energy from waste with fuel cells, Brussels (BE)


10 - 12 October 2011
CoR Plenary Session, Brussels, (BE)


10 - 12 October 2011
OPEN DAYS, Brussels, (BE)


12 October 2011
P.O.W.E.R.E.D: "Energy in European cohesion policy", DG REGIO, Brussels (BE)


13 - 14 October 2011
6th National Conference on Sustainable Development, Toulouse (FR)


See all CPMR events

 
 ::  LE TENOR

S'abonner
Se désabonner

 
 ::  PRESSE

La Commission Arc Atlantique de la CRPM s’inquiète pour l’avenir de la pêche européenne

Geoghegan-Quinn pour une meilleure synergie entre la recherche et la cohésion

La CRPM se prononce pour une stratégie pour la Mer Noire

La CRPM satisfaite des perspectives financières

Voir les derniers communiqués de presse

 
 ::  MENTIONS LEGALES

The European Newsletter of Regions est la Newsletter de la CRPM

Directrice de la Publication :
Eleni Marianou

Responsable de la rédaction :
Enrico Mayrhofer

 

Suivez la CRPM sur Twitter

S'abonner à CRPM_Europe sur Twitter S'abonner à CRPM_Europe sur Twitter

et sur Facebook

'&
 

 Pittella: non à une politique qui ne soit qu’un slogan !


Pittella
Vice-Président du Parlement européen et eurodéputé depuis 1999, Gianni Pittella (IT- SD) a vu l’Europe changer au cours de ses trois mandats: de l’élargissement à l’euro, en passant par les réformes institutionnelles. Il est aujourd’hui membre de la commission «Marché intérieur et protection des consommateurs», de la délégation pour les relations avec l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Serbie, le Monténégro et le Kosovo et fait partie de la délégation à l’Assemblée Parlementaire de l’Union pour la Méditerranée avec laquelle il se bat pour rapprocher la rive sud et la rive nord de la «Mare Nostrum».

Enrico Mayrhofer: Monsieur le Vice-Président Pittella, quelles sont les actions que l’UE, le Parlement pourraient prendre pour favoriser une politique euro-méditerranéenne?

Gianni Pittella: Le Parlement européen est l’une des institutions les plus convaincues de la nécessité de réduire les distances en Méditerranée. Et ce sont justement les évènements de cette année qui nous ont donné raison: je pense à ces mouvements pour la liberté qui ont parfois entraîné des changements de régime encore inimaginables, il y a un an seulement. Mais au delà du Parlement, je pense que c’est toute l’UE qui devrait jouer un rôle important dans ce processus car l’Europe a toujours eu vocation historiquement, politiquement, économiquement et institutionnellement à la stabilisation et la démocratie. Nous l’avons vu en 1989, au lendemain de la chute du mur de Berlin: des changements profonds sont intervenus qui ont concerné toutes les anciennes républiques socialistes. Imaginez l’importance qu’a eue alors l’action politique de Bruxelles et que l’on a ensuite appelée «le grand élargissement».

Il est évident que ce schéma ne se répétera pas pour les pays du sud de la Méditerranée, mais la ligne d’action, l’horizon que l’on peut leur offrir, à mon avis, est celui d’une véritable coopération renforcée avec les 27 pays de l’UE, une coopération fondée sur des règles bien arrêtées, sur des échéances précises, sur des programmes et des actions impliquant des engagements contraignants pour les deux parties. Bien sûr, cela ne sera pas facile car nous sommes confrontés aux inefficacités du processus de Barcelone et à un projet d’Union pour la Méditerranée qui a du mal à décoller. Nous sommes également confrontés à une politique extérieure de l’UE qui a connu des jours meilleurs, en dépit du fait que le Traité de Lisbonne l’ait doté d’un Haut Représentant. Peut-être incombe-t-il au Parlement européen d’exercer plus de pression politique sur la Commission et le Conseil pour que l’action de l’UE en Méditerranée devienne plus incisive et opportune…

EM: Et quels sont nos devoirs vis-à-vis de la «rive sud»?

GP: L’Europe a l’honneur et le devoir de présenter une proposition de développement et de progrès à ces peuples. Nous devons nous présenter comme partenaire de premier plan qui doit accompagner la Méditerranée vers la prospérité, la modernité, la croissance et la démocratie. Il faut cibler des secteurs modernes à forte valeur ajoutée, comme le haut débit, les infrastructures immatérielles, les connections rapides et les réseaux de deuxième génération. Et ce sera peut-être précisément le retard accumulé qui renversera les conditions compétitives de ces pays en les transformant en une idée économique moderne et innovante qui puisse transformer la rive sud en hub pour tout le bassin méditerranéen.

EM: Vous avez souvent parlé d’une marque Méditerranée, de quoi s’agit-il?

Lire l'interview en entier

Lire l'interview en italien

Rendez-vous à Aarhus


carte
La 39ème Assemblée Générale de la CRPM se tiendra à Aarhus les 29 et 30 septembre à l’invitation des Régions danoises Nordjylland, Syddanmark, Midtjylland et de Bornholms Regionskommune.

Les enjeux du contexte économique et financier mondial et européen et les perspectives financières de l’UE 2014-2020 seront au cœur des discussions après le signal très positif envoyé par le Président Barroso, au mois de juin, de maintenir le budget européen à son niveau actuel jusqu’en 2020.

Même en période de crise, l’Europe continue à jouer la carte de la solidarité en refusant la renationalisation des politiques et le repli sur soi, car un budget plus faible signifierait un affaiblissement de l’Europe, compromettrait son retour durable sur la voie de la prospérité, et réduirait encore son poids sur la scène mondiale.

Lire l'article sur l'Assemblée générale de la CRPM à Aarhus

 Succès pour la Commission Balkans Mer Noire à Varna


 AG BBSRC Varna
La grande ville portuaire et balnéaire bulgare de Varna a porté chance à la Commission Balkans Mer Noire. Cette commission géographique de la CRPM y a tenu son Assemblée Générale le 8 juillet, à laquelle a pris part pour la première fois un Président de la CRPM, en l’occurrence Jean-Yves le Drian. Deux résultats concrets ont été obtenus, et l’avenir de la coopération interrégionale dans cette partie de l’Europe s’ouvre sur de nouvelles perspectives.

Pavlos Damianidis, Vice-Président de la Région grecque de Macédoine Orientale et Thrace a été élu pour deux ans Président de la Commission. Très actif également au sein de la Commission Interméditerranéeenne de la CRPM, M. Damianidis propose un plan d’action pluriannuel qui permettra aux Régions d’être présentes sur l’ensemble des sujets-clé de la période qui s’ouvre. Il souhaite en particulier renforcer la place de la Mer Noire dans les approches macrorégionales à l’étude ou déjà à l’œuvre, comme la stratégie Danube, ou le partenariat oriental. Dans ce paysage, une place spécifique doit être accordée à la Mer Noire, en raison de ses caractéristiques géographiques (une mer commune à valoriser dans un cadre durable) et politiques : des statuts divers pour les Pays riverains au regard de la nature de leur appartenance, voisinage ou candidature à l’UE.

Le Comité des Régions n’a pas tardé à prendre en compte cette montée en puissance de la Commission Balkans Mer Noire. Il invite dès le 8 septembre à Poznan le Président Damianidis, nouvellement élu, à présenter ses priorités lors de la séance inaugurale de la CORLEAP, l’instance interrégionale du partenariat oriental.

La «CRPM du Sud-Est » bouge ! A suivre …

Lire l'article sur le site de la CRPM

 Appel à candidature pour le poste de Secrétaire Exécutif de la Commission Arc Atlantique de la CRPM


Commission Arc Atlantique

La Commission Arc Atlantique de la CRPM procède au recrutement de son nouveau Secrétaire Exécutif.
La date limite de dépôt des candidatures (composées notamment d’un CV et d’une lettre de motivation) est fixée au 12 septembre. Les entretiens se tiendront autour du 5 octobre à Rennes.

Lire le Profil de poste

Plus d'informations sur le site de la Commission Arc atlantique